Aller au contenu principal

EPLEFPA Macon - Davayé

La saveur du savoir

Actualités

Lancement du défi poésie :

Thomas Volatier est dans nos murs ! Faites du bruit !

Le comédien Thomas Volatier a lancé officiellement le défi « Poésie dans ma ville » auquel la classe de Seconde générale participera le samedi 5 mai.

Avez-vous entendu des cris, des claquements de mains, des éclats de rire incongrus, mardi 12 décembre alors que le soleil n'était pas encore levé ? Oui, bien sûr, impossible qu'il en soit autrement. Thomas était parmi nous, Thomas était dans nos murs. Plus précisément en salle 28, celle de la classe de Seconde Générale. Quand Thomas arrive quelque part, impossible de l'occulter ni de l'oublier. Sa présence est incarnée et il fait d'une salle de classe une salle de spectacle, même tôt le matin. Comment fait-il ? On pourrait l'écouter longtemps. Il est l'énergie même, et les personnages qui l'habitent sont pléthore. Il se laisse porter par eux, et les élèves le suivent où il veut. Il est capitaine du navire, et il instille énergie et fantaisie. De toute façon, hors de question de ne pas être à fond dans l'écoute car il remarque tout et épingle chaque détail et mini événement de la classe sans relâche : le moindre geste, la moindre mimique ou posture sont passés au scanner de son regard. Ethane, ou Jules, se souviendront des remarques sur leur coiffure, Maëva d'une intonation de sa voix qui est devenue fil rouge de la matinée, Camille regrettera de ne pas avoir mis la main devant la bouche lors d'un charmant baillement... Tout est intégré au jeu avec Thomas. Et il vous fait le cadeau d'un show, comme ça, au débotté ! La classe absolue ! Mais où pioche-t-il cette belle énergie ? Qu'il nous en donne !

Jeu de liberté

Thomas était venu lancé le projet du défi « Poésie dans ma ville » qui aura lieu sur la scène nationale de Mâcon le samedi 5 mai. Cette année, 7 lycées participeront : Les lycées de Mâcon, Le Lamartine, Cassin, Dumaine et Lucie Aubrac avec sa classe de 30 élèves de Seconde générale, puis des lycées étrangers du Liban, de l'Allemagne et du Portugal. Au programme, une scène pro offerte pour dire, faire, créer librement autour d'une thématique vaste : « P. comme poésie ». 15 mn par classe, une soupape de liberté.

D'une simple intervention en classe, Thomas fait un spectacle, se donne tout entier, et emmène son auditoire sur les chemins de sa fantaisie. Travail de la Voix, du corps, des intonations, de la respiration. On a beaucoup appris une fois de plus de cette rencontre étonnante, et on s'est tellement amusé ! Merci Thomas. C'est trop bon de rire dès poltron minet ! Il viendra cinq fois d'ici mai pour aider les élèves à mettre en forme leur spectacle. Belle chance pour les élèves à qui il a réussi à transmettre l'envie.

Muriel Bonnard